Ne rien dire, c'est laisser faire !

Publié le par Jean-Marie

Une agression au Moulin de la Roche !
A.T est une gamine de 12 ans

Vendredi 19 janvier 2008  16h40  Rue du Moulin de la Roche
Je me suis fais dérober mon baladeur par un ancien de mon école primaire.
Et maintenant je chante sur l'air de laisse béton de Renaud

Laisse mon ipod
J'étais tranquille, j'étais peinarde
J'écoutais Bénabar
Lorsqu' un jeune et petit Loubard
A croisé mon regard
De Courbet ancien lascar
Il m'a suivi vers le boulevard
Et m'a dit tel un cafard 
- Ton IPOD
- Ma piotte
- Il me botte.
Dans la rue du Moulin de la Roche
Me l'a arraché de la poche
Et moi qui n'ai que 12 balais
Je me suis mise a pleurnicher
A Gentilly aussi
Y pas que des gentils
A Gentilly aussi
C' était un vendredi.
AT

Commenter cet article

serial mother 29/01/2008 11:04

En tant que maman, ça me vrille le cœur de voi une enfant agressée et de laisser un voleur impuni. Surtout s'il est connu. Ne pas porter plainte par peur des représailles, c'est laisser la part belle aux voleurs, racketteurs et autres individus en tous genres. Nous avons la chance de vivre dans une démocratie avec des lois et des institutions : il faut s'en servir !

JM 28/01/2008 22:20

Bonjour, En effet un (sur les 2) intervenant a été identifié. Nous n'avons pas porté plainte pour ne pas porter préjudice à notre jeune indicateur. AT a pu récupérer son IPOD. Il est évident que déposer une plainte aurait été préférable. Merci pour vos commentairesJM

Phil 26/01/2008 10:59

D'abord toute ma compassion pour la violence subie.En vous lisant il semble que A.T. connaissse son agresseur. Avez-vous porté plainte à la police?

Dan 25/01/2008 15:45

Que nos voitures se fassent visiter, que nos vélos et scooter dérober et que le parc du coteau soit saccagé est déjà intolérable,Mais que nos enfants soit racketer dans les rues du quartier, cela n'est pas supportable !Sans tomber dans un délire sécuritaire, il est temps de demander aux candidats leurs projets sur la question... Surtout que depuis quelques mois, on sent bien qu'il y a une recrudescence des petits délits.cette semaine encore : bris de glaces sur le toit d'intermarché et rue d 'Arcueil.