Lettre d'une riveraine

Publié le par Une riveraine

Une riveraine de notre quartier nous expose sa lettre au maire concernant l'environnement dans notre quartier.


Monsieur le maire 
le 15 novembre 2007 
Je me permets de vous adresser ce courrier pour faire part de quelques remarques concernant l’aménagement dans le quartier où je réside.
 
Aménagement du carrefour des rues Pasteur/d’Arcueil/N. Debray
Depuis la récente ouverture du rond point, j’ai constaté à plusieurs reprises que des voitures, après d’être engagées dans la rue Pasteur à partir du rond point, ont tourné sur leur gauche pour rejoindre la rue d’Arcueil au niveau du passage piéton en empruntant le terre-plein entre ces deux rues.
 
Il me semble nécessaire pour la sécurité de tous, de faire poser des barres verticales au niveau du passage protégé entre les rues Pasteur et Arcueil (au bas de la rue du Souvenir) qui permettent la circulation des piétons et empêchent ces manœuvres très dangereuses.
 
Poubelles rue d’Arcueil, au niveau du stade Maurice Baquet
Il serait souhaitable d’installer une ou deux poubelles de rue, rue d’Arcueil, le long du stade Maurice Baquet, au moins une au niveau de la porte d’entrée/sortie et une à mi-chemin vers le rond-point. En effet le trottoir est constamment jonché de détritus (emballages de fast food, canettes, bouteilles en plastique et en verre qui finissent en verre cassé). La présence de poubelles éviterait peut-être ces incivilités.
 
Bac à plantes à l’intersection rue d’Arcueil/rue Fraysse
Un bac a été installé il y a quelques années à l’intersection de ces deux rues. Il est joliment fleuri de mi-juin à mi-octobre, mais n’est pas planté le reste du temps, soit pendant environ huit mois.
Peut-on envisager de le planter au moins partiellement avec des arbustes à feuillage persistant afin d’embellir le lieu tous les jours de l’année.
 
J’ajouterai pour terminer que l’entretien des bacs à plantes qui longent la rue d’Arcueil (devant l’immeuble de bureaux Sanofi) n’est pas fait (ou à minima) et qu’il y pousse chardons, orties et autres mauvaises herbes, sans parler des détritus (là aussi).
 
Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien apporter à ce courrier et vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sincères salutations.


Commenter cet article