Conseil municipal du 29 mai 2008

Compte rendu de Martine élue socialiste(avec son autorisation).
Nous avons d'abord assisté de 20h à 21h à une heure de "conseil à huis clos" sur le personnel municipal où Patricia Tordjman a fait une présentation du tableau des effectifs de la ville très "administrative" et  qui se voulait pédagogique du fonctionnement du personnel de la ville. Elle était assistée de la directrice des ressources humaines Alice Sordon Kaiser (J'orthographie  comme je peux).

Nous avons ainsi appris que "l'emploi est l'épine dorsale de la politique communale" que la ville "participe à la promotion sociale des gentilléens et surtout des jeunes", qu'ils privilégient l"efficacité sociale comme réponse aux besoins des gentilléens", que "le personnel communal n'est pas une charge mais une ressource" et qu'ils tiennent compte de l'émergence des nouveaux métiers et de l'adaptation aux évolutions de la société", ...

On aurait pu le dire! Mais  réellement, il y a 468 emplois pourvus en 2008 (422 en 2007) et 153 vacataires (188 en 2007).

Ces emplois (hors vacataires) sont répartis dans les filières administratives (137), téchniques(199), médico-sociales(40), animation(30) et culture(13)-sports(2). (ca ne fait pas le compte?)

Si nous avons effectivement reçu un tableau des emplois par grades et par catégorie, nous ne savons pas réellement  comment fonctionne la ville ?

Mais sans doute avons nous beaucoup de choses à apprendre! et c'est certainement le cas des nouveaux élus de la majorité qui découvrent véritablement la ville!!

2 points ont retenus notre attention et c'est pourquoi j'ai posé les questions suivantes: comment fonctionne le système de promotion interne? et selon quelles règles se font les mutations internes dans la ville, y a-il des organes de décisions et des entretiens entre les personnels concernés et la DRH ?

Les réponses faites par la DRH et P.Tor.. montrent une maîtrise administrative. Mais côté transparence et relations humaines ...

Les points suivants ont ensuite été abordés au Conseil Municipal:

Sur les finances communales nous ne nous sommes pas démarqués d'un exercice 2007 où nous n'avions pas de remarques pertinentes à faire. Un exposé de P.Daudet de nouveau très pédagogique à l'attention des nouveaux élus de sa majorité a un peu "soporifié" tout le monde. A voir l'année prochaine quand nous aurons plus de points de comparaison à fournir.

La commission consultative des services publics locaux a été retirée de l'odre du jour. Ils ne seraient pas prêts à désigner tous les représentants.
Cela tombe bien car nous avons bien l'intention, et j'ai posé la question, de savoir comment se passent les "désignations" dans les différentes structures (associations de quartiers, conseils de quartiers) ...) ?
Désignent-ils librement en interne quel sera leur représentant(e)? Quand et comment ont-ils été informés?

La commission communales des impôts directs a été élue et nos représentants sont : Etienne JACMET (titulaire) et Maïté en suppléante.

Un audit sur l'état du patrimoine a été vôté pour les établissements de vacances de VVL. Vincent a posé les questions sur la prévision d'un bilan énergétique, sur l'impact environnemental,   ... La réponse est que, bien sûr, ils ont tout prévu attendons les réponses !!!

Nous avons ensuite vôté toute une série de mesures sur les prestations familiales, conventions CAF, aides aux séjours campés des jeunes, tarification des activités proposées par les antennes de quartiers, ... sur lesquelles nous sommes entièrement solidaires.

Sur le point d'actualisation des modalités de calcul des bourses scolaires, nous avons demandé ques les aides ne se limitent pas à 16 ans, mais à la fin de la scolarité du jeune.
Il nous a été répondu que la commission qui s'occupe de cette question allait être réactivée. Nous attendons pour y participer ...

Un débat a eu lieu sur le financement de l'école privée ST Joseph où la participation de la ville est obligatoire pour les enfants gentilléens. L'école compte 170 élèves dont 91 gentilléens. Les tenants de "école publique, fonds publics et école privée, fonds privés" se sont fait entendre.
Le différend pour nous portait aussi sur le fait que la ville applique une augmentation "non obligatoire" à cette subvention imposée par l'état.  Pourrions-nous réfléchir à, par exemple, utiliser cette augmentation pour aider les familles gentilléennes à payer la cantine au quotient familial comme c'est les cas pour tous les autres enfants de la ville?
Nous n'avons pas vôté de manière unitaire, mais en concertation, sur cette question. Je me suis abstenue et PMS et VB ont vôté pour.

La ville a ensuite vôté à l'unanimité une sub de 2500€ à la croix rouge pour les sinistrés de Birmanie.