Etude sur le stationnement à Gentilly

Publié le par Dan

 Rapport complet de l'étude. Payant2-copie-1.JPG


stationnement.jpgMercredi 23 janvier, Les membres du collectif de la vie citoyenne étaient conviés à la présentation d'un diagnostic (cliquer pour le lire) portant sur  une étude du stationnement à Gentilly. J'y étais  avec, Dominique G.et Carole B.
Un deuxième rendez-vous aura lieu au printemps pour soumettre des propositions pour réaménagement du stationnement dans toute la ville.

voici ce que j'ai retenu dans les grandes lignes.
Diagnostic :
1) Un blocage généralisée du stationnement à Gentilly
2) le stationnement résidentiel est le gros problème.
3) Notre quartier n'est pas le plus à plaindre mais possède aussi ses heures et ses rues de congestion 
(voir rue Fraysse par exemple Ce n'est pas la seule, il y a la rue d'Arcueil, le Moulin de la roche, la rue Pasteur, la rue du Souvenir)

Les réponses évoquées :
1) Améliorer le stationnement résidentiel dans les quartiers 
2) Ou au contraire faciliter la rotation dans les zones commerciales

Les méthodes:
Plusieurs solutions sont à l'étude avec le cabinet ISIS. Nous n'en savons pas plus.
Est-ce la fin du stationnement gratuit avec le stationnement payant résidentiel et rotatif ?
Un renforcement des contrôles.
On parle aussi de mobiliser les parking privés qui ne sont occupés qu' 52%.

Evidemment, dans les conseil de quartiers(tous les habitants) nous avons un rôle important  à jouer . On nous solicite déjà pour émettre des propositions rue par rue s'il le faut.
L'interlocuteur priviliégé pour remonter nos idées est le directeur des services techniques M. Fontanet qui collabore avec le cabinet ISIS.
Le détail de cette étude c'est ici : Rapport complet du diagnostic

Bonne lecture.

La question peut-être mise à l'ordre du jour pour notre prochaine réunion.

Commenter cet article

Dan 30/01/2008 16:30

D’après le diagnostique et cela se vérifie facilement notre problème n°1 est le stationnement résidentiel; les voitures ventouses. Une voiture dont le propriétaire marche à pied ou prend le bus !Les ventouses voilà tout notre malheur. Dans notre rue le tiers des places est occupé par les véhicules immobiles du garagiste. Mais s’il les enlève, elles sont progressivement remplacées par d’autres ventouses des rues voisines car la ville est congestionnée à 120%.La solution miracle est l’horreur-dateur mangeur d’euros va t’on nous dire.Comment ça marche ?Une zone est définie pour chaque résident dans laquelle il bénéficie d’un tarif préférentiel mais si le nombre de résident est supérieur à l’offre de stationnement, Pas de place pour tous ! Il faut aller payer plein pot dans la rue voisine. Dans ce cas le système ne sert à rien.et tout le monde garde sa place et ne bouge plus. Pour ne pas la perdre !.Il faut donc bien vérifier s’il y a suffisamment de place pour les résidents dans la zone de référence avant d’installer le taxateur.Autre question d’importance combien sommes-nous prêt a payer pour un système qui marche ? Les citoyens vont-ils négocier ?Au fait les ventouses qu’on rejette où sont-elles passées? Et si on commençait par créer un parking à ventouse surveiller pour libérer les rues.et les réserver à ceux qui s’en servent.mais la encore, où et à quel prix ?On va dans le mur cher voisin !

JM 28/01/2008 22:24

Il est vrai le sujet est trop récent pour prendre une décision hative. Il ne faut surtout rien laisser au hasard, créer des commissions et des sous-commissions, et ......et peut être attendre que les élections soient passées pour mettre en place une solution similaire à celle des communes voisines.JM